Face à la crise actuelle, le premier conseil que nous avons donné à nos clients a été : « Préparez-vous à garder le lien avec vos salariés ! ». Bien évidemment ce premier conseil de communicant prévaut si l’entreprise n’a pas opté pour le chômage partiel ou la suspension pure et simple de son activité. Ce lien est important. Les entreprises sont confrontées pour la première fois de leur histoire à un télétravail massif pas toujours anticipé et pas toujours organisé.

La première mission des équipes communication est donc de s’assurer que leur dispositif de communication permet de garder ce lien. Ensuite, il faut organiser cette communication en coordonnant les messages. Un des premiers objectifs est de rassurer les salariés, en recensant les questions qu’ils peuvent se poser et en apportant des réponses transparentes. Par exemple, pour un de nos clients, nous avons lancé une application d’entreprise pour relayer les actus quotidiennes. Elle traite de sujets RH et techniques et répond à toute une série de questions assez opérationnelles : comment vit-on le télétravail ? Quelles sont les bonnes pratiques pour organiser sa journée ? Nous avons également proposé à des membres du codir de participer à des Live Chats avec les salariés ? Etc. A côté de ce type application, il est important de revoir les lignes éditoriales des journaux ou des newsletters internes. L’idée est de donner plus de place aux dirigeants afin de parler de l’entreprise : son état de santé, les mesures que l’on va prendre, etc. et bien entendu commencer déjà à aborder le futur afin que chaque salarié puisse se projeter  dans un avenir commun. Voir la vidéo sur notre site Instagram : https://www.instagram.com/p/B-l3wUnp431/

Instagram souhaite faciliter l’accès aux ressources officielles sur le Covid-19. Objectif : transmettre aux utilisateurs des informations issues d’entités de référence comme l’OMS, les rediriger vers les sites officiels et diffuser les bonnes pratiques de protection.

  • Instagram utilisera notamment des encarts dédiés dans les résultats de recherche, pour les requêtes liées au Coronavirus. Une section située en haut du feed est déjà proposée depuis plusieurs semaines dans les pays touchés par la pandémie.
  • Des stickers dédiés aux gestes barrières, permettant de se protéger et protéger les autres, seront bientôt proposés dans les stories (rappels pour se laver les mains, sensibilisation à la distanciation sociale…).
  • Instagram annonce également avoir procédé à plusieurs changements permettant de réduire la propagation de fausses informations sur le Covid-19 au sein de l’app. Il s’agit de la suppression des contenus identifiés, la priorité absolue donnée aux contenus issus des organisations de santé reconnues dans l’onglet Explore, la suppression des contenus liés à des théories de conspiration pouvant nuire aux personnes et l’interdiction des publicités frauduleuses concernant des produits liés au Covid-19. Instagram a également interdit tout filtre de réalité augmentée lié au Covid-19.

Instagram a présenté de nouvelles fonctionnalités pour répondre à la demande accrue d’informations fiables sur la pandémie de Covid-19 mais aussi de convivialité, pour vivre ensemble, virtuellement.

Plus de 2,6 milliards de personnes dans le monde sont appelées à rester chez elles et à pratiquer la distanciation sociale, la politique choisie par de nombreux gouvernements pour freiner la propagation du virus. «Le volume de live (vidéos en direct, ndlr) a plus que doublé en Italie, sur Facebook et sur Instagram, depuis le début du confinement. Et nous assistons à des pics similaires dans d’autres parties du monde», a raconté Adam Mosseri, le patron d’Instagram, lors d’une conférence de presse en visioconférence. Instagram va désormais proposer une fonction baptisée «co-watching», où jusqu’à 6 personnes peuvent passer des appels vidéo tout en regardant ensemble des contenus sur la plateforme.

Les utilisateurs qui tapent des mots-clefs liés au Covid-19 dans la barre de recherche verront des messages pédagogiques et des liens vers des informations de l’Organisation mondiale de la Santé et d’autres institutions locales. La plateforme promeut les dons aux ONG, avec un sticker (étiquette virtuelle) pour signaler les organisations légitimes ayant des besoins financiers.  Elle encourage aussi les gens à ne pas sortir. Mais la mise en place des nouvelles fonctionnalités ne se fait pas sans heurts.    Le nouveau sticker «Stay Home» (Restez à la maison) a dû être retiré en urgence 36 heures après avoir été lancé. «Il était tellement utilisé qu’il a failli faire plonger Instagram. On a dû le reconcevoir dimanche et on le propose à nouveau depuis hier», relate Adam Mosseri.

Comme Facebook, Instagram s’appuie sur un programme de vérification par des tiers pour rétablir les faits en cas de fausse information virale. Pour répondre à la crise actuelle, les deux réseaux travaillent en plus avec les organisations de santé.    «Mais nous sommes plus inquiets pour l’accès aux bonnes informations tout court ou les répercussions économiques, ou encore la santé mentale et le niveau d’anxiété des personnes», précise Adam Mosseri. Concernant l’aide que la plateforme pourrait apporter aux autorités, les discussions ne semblent pas très avancées. «On cherche à voir comment on pourrait travailler avec les gouvernements et les institutions pour les aider à comprendre comment se propage le virus, avec des données anonymisées et agrégées», a-t-il indiqué.

Suite aux restrictions et mesures de distanciation sociale, nous savons que cette période est difficile. Une partie de notre équipe a la chance de pouvoir télétravailler. C’est pourquoi, si vous avez des besoins en communication de crise, communication interne ou dispositifs digitaux, nous serons là comme toujours pour y répondre afin que tout se passe pour le mieux. Prenez soin de vous et si vous avez besoin de notre aide, il vous suffit de nous contacter.

Instagram permet désormais à ses utilisateurs de catégoriser leurs abonnements par centre d’intérêt ou fréquence d’interaction. L’accès à ses comptes favoris est donc facilité et plus rapide, permettant ainsi de ne plus avoir à parcourir l’intégralité de sa liste d’abonnements pour retrouver un profil. Dans les faits, les afficionados d’Instagram pourront ainsi découvrir différentes catégories pour trier les comptes qu’ils suivent, telles que « abonnements les plus souvent vus sur le fil d’actualité », « abonnements avec lesquels vous avez le moins interagi », ou encore « Films & Séries », « Nourriture », « Humour », etc. Il est parallèlement possible de trier les abonnements de la personne la plus récemment suivie à la relation la plus ancienne (et inversement). L’utilisateur pourra enfin choisir de se désabonner à un compte ou mettre une personne en sourdine en cliquant sur « … ».

14,3% des Français disent suivre des influenceurs, une proportion qui monte à 26,6 % pour les 25-34 ans et 38,2% pour les 15-24 ans, selon une étude de Kantar Média, intitulée «Marketing de l’influence: vers plus d’engagement créatif et responsable». Le marché de l’influence marketing représente aujourd’hui 10 milliards de dollars dans le monde. 5,65 % des Français disent avoir déjà acheté un produit ou un service recommandé par un influenceur, contre 15,1% des 15-24 ans et 13% des 24-35 ans. Entre 2017 et 2018, on a dénombré 320 nouvelles agences et plateformes spécialisées dans l’univers marketing. 

Du 30 janvier au 2 février 2020, venez nombreux découvrir des auteurs à Angoulême pour le 47e Festival international de la bande dessinée. Cette édition inaugure l’année de la bande dessinée, lancée par le ministère de la Culture, une reconnaissance officielle d’un genre en croissance depuis plusieurs décennies, mais longtemps cantonné dans un rôle mineur. Le festival 2020 marque également un premier pas dans la prise en compte des revendications des auteurs, profession fragile et précarisée, avec la publication du rapport Racine, qui propose 23 préconisations pour soutenir et améliorer la condition des auteurs. Dans le secteur de la communication, de nombreux dessinateurs collaborent avec les agences depuis de nombreuses années.  « La bande-dessinée est un excellent moyen de faciliter la compréhension et l’assimilation d’un sujet. Elle permet de communiquer plus facilement sur des sujets complexes, mais également sur des sujets sensibles. Elle a un impact direct auprès du lecteur. Il est en effet plus facile de retenir un texte mêlé à des images, et de nombreuses études ont su montrer qu’une BD bénéficiait d’un meilleur taux d’attention que les médias traditionnels », précise Laurent Borrell, directeur de l’agence Nabis Conseil

La domination sans partage de Google et Facebook dans la publicité en ligne est loin d’être inquiétée, pourtant, les fortes croissances d’Amazon, Pinterest et Snapchat disent qu’une autre voie est possible. Suite à la publication des résultats du quatrième trimestre 2019 de toutes les plateformes, un constat s’est imposé : les plus fortes progressions appartiennent à Snap (+50%), Pinterest (+47%) et Amazon (+44%). Suivent Facebook (+28%, mais probablement aidé par Instagram), Google (+17%) et Twitter (+8%). Pour le cabinet eMarketer, cité par CNBC, 2019 sera la première année où le duopole Google/Facebook, bien que contrôlant toujours le marché de la pub digitale, cédera des parts de marché aux États-Unis.

Annoncée sur le compte Twitter de l’application le 14 janvier 2020, l’expérimentation en cours vise à permettre aux utilisateurs d’Instagram d’envoyer et recevoir des messages instantanés depuis un navigateur web. Et conformément à la stratégie en cours, les messageries de Facebook, WhatsApp et Instragram pourraient être amenées à fusionner. Une chose est certaine, le déploiement de cette nouvelle fonctionnalité devrait ravir de nombreux utilisateurs professionnels. En effet, actuellement les internautes utilisant Instagram dans le cadre de leur travail devaient répondre aux messages de leur communauté via leur smartphone. Désormais tout pourra se faire depuis la même interface.

Du partage, de l’échange, une bonne dose d’originalité et d’authenticité… pour vous faire remarquer par vos différents publics & communautés. Nabis Conseil vous accompagne pour faire de cette année 2020, une année haute en transformation et en communication. À bientôt !