Facebook vient de lancer son service de newsletter – Bulletin -, qui vise à concurrencer Substack et Revue de Twitter. Bulletin a été élaboré sur une plateforme distincte de celle de Facebook – et il n’est pas nécessaire d’avoir un compte Facebook pour s’abonner à une newsletter. Via des leviers de création, diffusion et monétisation, la société de Mark Zuckerberg ambitionne de se positionner rapidement comme un leader du secteur. 

Pour ses débuts, la liste des rédacteurs est stricte : tous anglophones, aucun n’est spécialisé dans la politique puisque l’entreprise souhaite éviter toute polémique pour les débuts du serviceLa plateforme souhaite favoriser l’économie des créateurs, si chère à Zuckerberg depuis quelque temps : aucune commission ne sera prélevée au lancement et Facebook Pay sera chargé des transactions. Par ailleurs, les différents outils du réseau social seront mis à disposition des écrivains : groupes, Facebook Live et Live Audio Rooms ainsi que les divers outils de modération préexistants. Selon le CEO de Facebook, le service est « axé sur l’autonomisation des écrivains indépendants, en les aidant à atteindre de nouveaux publics et à dynamiser leurs entreprises »

À l’issue d’une consultation, Orange Business Services a retenu Nabis conseil pour prendre en charge la communication auprès des professionnels de santé clients de l’opérateur. L’accompagnement consistera à définir le dispositif de communication, déployer les outils digitaux (site web, e-news), animer les communautés (conseillers Orange, Assistance, réseaux sociaux) et coopérer avec les organismes de santé.

L’agence a également été sollicitée par le groupe DomusVi  (troisième Groupe privé d’accueil et de services pour personnes âgées en France) pour optimiser et faire évoluer son dispositif de communication interne.

LinkedIn augmente la limite de caractères par post, passant de 1300 à 3000. Plus vous écrirez de longs mails, plus vos chances de conversion seront élevées ! Par ailleurs, tous les posts de LinkedIn seront désormais indexés dans Google alors qu’avant seuls les articles apparaissaient dans les recherches Google. Enfin, LinkedIn a fait un nettoyage complet des faux profils d’après son dernier rapport de transparence publié fin mai : « Nos outils automatisés ont bloqué la grande majorité (98,3 %) des faux comptes. Nous avons également constaté une diminution significative de la création de faux comptes, et une diminution correspondante du spam et du contenu d’escroquerie généré par les faux profils ».

Terminer les captures d’écran pour aller de l’un à l’autre. Twitter a annoncé qu’il serait désormais possible de partager des tweets, sur Snapchat. D’abord sur iOS et « prochainement » sur Android, assure un communiqué, la fonctionnalité permettra ainsi de « partager plus facilement et plus rapidement des Tweets sur d’autres plateformes et de connecter plus de personnes aux conversations qui ont lieu sur Twitter », poursuit-il. Dans les faits, le tweet peut être partagé visuellement dans des Stories, tout en permettant d’utiliser la caméra et l’ensemble des options de création de Snapchat. « Celles et ceux qui consultent un Snap intégrant ainsi un Tweet peuvent appuyer sur cet élément pour voir le Tweet et ses réponses directement sur Twitter », explique-t-il encore. Twitter annonce par ailleurs qu’il va tester sur iOS une intégration pour les Stories Instagram.

Facebook propose sur sa plateforme d’e-learning Blueprint des cours de Community Management. Quatre programmes simples de formation, qui permettent pas-à-pas de se sensibiliser aux outils de la plateforme sociale, depuis la mise en place de stratégies sur le réseau social jusqu’aux bases de gestion de communauté.

Twitter a annoncé le lancement d’une nouvelle fonctionnalité permettant d’agrémenter l’interaction de vidéos diffusées en direct. Ainsi, la plateforme propose-t-elle dorénavant la possibilité pour ses utilisateurs, sur iOS et Android, de convier jusqu’à trois personnes qui pourront également interagir avec l’audience pendant le live. Ceux-ci pourront être entendus par tous les vidéonautes/mobinautes et pourront également quitter le live à tout moment.

Instagram a annoncé le déploiement mondial d’une nouvelle fonctionnalité permettant à ses utilisateurs de créer une liste d’amis proches dans leurs Stories afin de les partager uniquement avec les personnes qu’ils auront ajoutées au préalable. Une liste d’amis qui n’est visible et modifiable que par le titulaire du compte. Si un utilisateur en ajoute un autre à sa liste d’amis proches, un badge vert apparaîtra alors à chaque fois que ce dernier regardera ses Stories. Un cercle vert sera également visible autour de sa photo de profil, dans la barre des stories.

Snapchat a lancé hier en France ses « Shows », des vidéos au format plus long qui viennent compléter les pages « Discover » et sont produites par des médias. Le réseau social, qui attire un public jeune, avait annoncé en octobre aux Etats-Unis le lancement de séries exclusives, un nouveau produit d’appel pour contribuer à relancer cette plateforme qui a été bousculée par le lancement des « stories » sur Instagram et qui a perdu, pour la première fois, des abonnés mi-2018. Ces « Shows », filmés en format vertical, adaptés à un smartphone, ont aussi été lancés au cours des dernières semaines en Grande-Bretagne, Irlande et Norvège. Leur objectif : retenir les utilisateurs plus longtemps sur la plateforme, face à la concurrence de nombreuses autres applications. En France, l’accent est mis sur des formats d’actualité de 3 à 7 minutes, conçus pour « une génération habituée » à consommer des contenus courts, et les programmes de fiction pourraient venir plus tard, a expliqué lors d’une conférence de presse Emmanuel Durand, PDG de Snapchat en France.

Snapchat s’appuie sur des partenaires déjà présents pour la plupart dans son onglet « Discover » comme Konbini News, Tastemade, Webedia ou encore meltygroup, mais a aussi établi de nouveaux partenariats avec BFMTV, M6 (Golden News), France TV Slash, MAD (groupe Figaro), le média Loopsider ou encore l’Olympique de Marseille, 17 Juin Media, Les Eclaireuses et Mediawan Thematics. Les revenus des publicités, qui s’intercalent tous les deux ou trois messages, sont partagés « de manière équitable » entre Snapchat et les éditeurs, selon Emmanuel Durand.

Les Stories sur Facebook et Messenger, ce sont 300 millions de personnes qui les utilisent quotidiennement. De quoi permettre au réseau social d’annoncer officiellement mercredi l’introduction partout dans le monde de la publicité dans ce format, un an après sa mise à disposition dans les Stories Instagram. « Nous commencerons également à diffuser progressivement des publicités dans Messenger Stories au cours des prochaines semaines », indique Laurent Solly vice-président Europe du Sud de Facebook. La plateforme entend ainsi « donner plus d’options aux annonceurs pour leur permettre de toucher plus efficacement les consommateurs, tout en proposant une expérience fondamentalement mobile, personnalisée et non-interruptive », explique un communiqué. Une option de placement qui n’est pour le moment disponible que dans le cadre d’une campagne dans les Stories ou dans le Fil d’actualité existante. Les Stories Facebook seront quant à elle disponibles comme emplacement à part entière « dans les mois à venir ». Quelques annonceurs français ont pu tester en avance la nouvelle fonctionnalité (Mini pour le lancement de son « Countryman », Dior pour présenter son défilé Automne-Hiver 2018-19 et faire la promotion de son nouveau sac Saddle, et Monoprix pour la promotion de sa dernière collection de vêtement.

Le baromètre Hootsuite des médias sociaux a évalué l’incontournable réalité du social media pour les entreprises. Et 73% d’entre elles estiment que leur utilisation va continuer d’augmenter. Développer la notoriété de l’entreprise (91%), gérer la réputation de la marque (74%) et bâtir et gérer une communauté engagée (70%), sont les principaux objectifs poursuivis par les entreprises françaises interrogées.
Seul bémol, 58% ont du mal à évaluer si leurs campagnes sur les réseaux sociaux fonctionnent et la moitié peinent à interpréter les données qui en découlent.

Le guide est à télécharger à l’adresse suivante : https://hootsuite.com/fr/resources/guide/barometre-2018-fr#