Twitter a de nouveau renforcé ses règles pour lutter contre la désinformation sur la pandémie, en élargissant les types de messages qui pourront être signalés aux utilisateurs comme potentiellement «trompeurs» ou «controversés». Les réseaux sociaux rivalisent d’efforts pour contrer la vague de fausses nouvelles, théories du complot, rumeurs et faux remèdes miracles qui a envahi la toile en quelques semaines. Twitter s’était déjà attaqué en mars aux propos directement contraires aux recommandations des autorités sanitaires.

«Désormais, nous utiliserons des étiquettes et des messages d’avertissement pour fournir des explications supplémentaires et des clarifications dans les situations où des tweets ont moins de risque de nuire mais peuvent tout de même semer la confusion ou tromper des personnes », a indiqué la plateforme dans un communiqué.