Du 30 janvier au 2 février 2020, venez nombreux découvrir des auteurs à Angoulême pour le 47e Festival international de la bande dessinée. Cette édition inaugure l’année de la bande dessinée, lancée par le ministère de la Culture, une reconnaissance officielle d’un genre en croissance depuis plusieurs décennies, mais longtemps cantonné dans un rôle mineur. Le festival 2020 marque également un premier pas dans la prise en compte des revendications des auteurs, profession fragile et précarisée, avec la publication du rapport Racine, qui propose 23 préconisations pour soutenir et améliorer la condition des auteurs. Dans le secteur de la communication, de nombreux dessinateurs collaborent avec les agences depuis de nombreuses années.  « La bande-dessinée est un excellent moyen de faciliter la compréhension et l’assimilation d’un sujet. Elle permet de communiquer plus facilement sur des sujets complexes, mais également sur des sujets sensibles. Elle a un impact direct auprès du lecteur. Il est en effet plus facile de retenir un texte mêlé à des images, et de nombreuses études ont su montrer qu’une BD bénéficiait d’un meilleur taux d’attention que les médias traditionnels », précise Laurent Borrell, directeur de l’agence Nabis Conseil