La communication corporate aujourd’hui et en 2020

L’UDA et Entreprises et Médias publient les résultats de la huitième édition du Baromètre de la communication d’entreprise (150 directeurs de communication ont répondu à l’enquête conduite par Harris Interactive). Les thèmes actuels de la communication corporate sont : la transformation et l’innovation, la qualité des produits et services, les valeurs de l’entreprise, la mutation digitale et la RSE.
Premier point positif, la communication est de plus en plus reconnue dans sa contribution aux stratégies d’entreprises. 76 % des répondants considèrent que l’action de leur direction est mieux comprise en 2016 qu’en 2013 (57 %). En 2016, ils sont d’ailleurs 65 % à faire partie du comité de direction ou du comité exécutif de leur entreprise (contre 48 % en 2013).
Pour renforcer la légitimité de leur apport, les directions de communication devront développer davantage d’indicateurs et d’outils de mesure d’efficacité
Les directions de communication gèrent en moyenne 15 modes de communication corporate : de l’évènementiel à la communication de crise, en passant par les RP, la création de contenus et la communication interne.
Plus l’entreprise est grande, plus le directeur de la communication a la charge exclusive d’un nombre important de moyens. Dans le même temps, les petites structures collaborent davantage avec les autres directions (production de contenus, études, gestion de la marque, etc.). La taille et les effectifs des directions de communication définissent la variété et la quantité des modes de communications corporate. Par exemple, seule une petite structure sur deux a installé une procédure de gestion de crise contre 94 % pour les plus grandes structures.
80 % des répondants utilisent des fils Twitter pour diffuser les actualités de l’entreprise (contre 50 % en 2013), 83 % utilisent des chaînes sur un réseau social de vidéos (contre 39 % en 2013) ou encore des pages LinkedIn d’entreprise. De nouveaux canaux et modes de communication prédominent désormais face aux méthodes plus traditionnelles : 97 % via de la vidéo, de l’événementiel interne et externe (93 % et 91 %) et de la participation à des salons (92 %).
D’ici 2020, quelle que soit la taille de leur direction, les priorités sont : la protection et le développement de la réputation de l’entreprise (58 %), l’aide à la compréhension de la vision et des ambitions de l’entreprise (52 %), la contribution à la valeur et au business de l’entreprise (49 %) et la création d’une fierté d’appartenance en interne (46 %).
Ils redoutent, d’ici à 2020 : la perte de cohérence globale, la fragilisation de la réputation de leur entreprise (notamment via les médias socia) et la maîtrise du digital. côté anticipation, les directeurs de la communication souhaitent mieux organiser la production et la diffusion des contenus, proposer de nouvelles expériences de marque et accompagner la transformation digitale de l’entreprise.