La société spécialisée dans les solutions de RP et d’Influence Cision a publié les principales données de son étude dédiée à la place données aux directions de la communication au sein d’une entreprise en France. On y apprend, notamment, que 51% des 343 dircoms interrogés du 14 février au 8 mars 2019 considèrent que les problématiques liées à la communication ne sont « pas suffisamment » écoutées par la direction générale alors que 70% considèrent que les consignes du service de communication ne sont « pas suffisamment » appliquées par les collaborateurs. Un sentiment notamment expliqué par le fait que seulement 37% des dircoms au global font partie du comité de direction de l’entreprise, même si ce pourcentage passe à 44 % dans les grandes entreprises. Les dircoms mettent en outre en avant que leurs objectifs prioritaires dans le cadre de leurs fonctions sont de générer de la visibilité (72%), de la crédibilité et de la confiance envers la marque (69%) et de l’engagement, de l’attachement, de la sympathie (62%).